• philofil

Comment réduire nos déchets et faire des économies ?

Dernière mise à jour : il y a 6 jours

Peut-être que comme moi, vous vous dites que vous êtes bien d’accord qu’il faut faire attention à notre planète, qu’il faut moins polluer, mais que le zéro déchet ça coûte trop cher !


C’est ce que je pensais avant de mettre un pied…voire les deux 😇, dedans.


En effet, si on regarde de manière immédiate, une sopalette est plus chère qu’un rouleau de sopalin et une charlotte couvre plat plus chère qu’un rouleau de film étirable et un rouleau de papier alu…


Vous devez penser : « Elle est en train de se tirer une balle dans le pied la minette en disant ça 🧐 ». Eh bien pas du tout !


Lorsque je me suis lancée dans le zéro déchet, c’était par volonté de faire un geste pour la planète et j’ai commencé à m’équiper, puis mes enfants ont commencé à faire leurs études : l’année prochaine j’en aurai 3 dans le privé (donc 3 facs à payer), avec 3 apparts dans 3 villes différentes (toutes dans la même ville s’eût été trop simple 😝) et bien évidemment les 3 vont manger (je pourrai, peut-être leur suggérer de manger un jour sur trois remarquez 😇). Bref, vous l’aurez compris, les finances vont être très compliquées. Vais-je abandonner le zéro déchet pour autant ? Bien au contraire ! Pourquoi ?



Alors, me direz-vous, comment peut-on faire des économies grâce au zéro déchet ?


C’est ce que je vais essayer de vous expliquer dans cette nouvelle série d’articles (abonnez-vous, si vous ne voulez pas râter les suivants, c’est tout en haut de cette page😁)


1- Le zéro déchet au quotidien est un état d’esprit qui engendre des économies


Et oui, plus que la charlotte (qui vous fait faire des économies, on en reparlera 😉) c’est un changement d’état d’esprit général qui va être le plus rentable :


a) Une prise de conscience


Est-ce les rides ? Les cheveux blancs ? Je ne sais pas, mais j’ai pris conscience de pas mal de choses ces derniers temps et je vous les partage.


🔴 Ce que j’achète finira en déchet, mais surtout il a créé des déchets pour sa fabrication ! Lorsque j’ai pris conscience qu’un four à micro-onde équivalait à 2 tonnes en matières, fabrication, transport.., j’ai cru halluciner 🙀 !!!!

Combien d’équipements électriques détenez-vous ?

D’après l’ADEME, alors qu’un français croit en posséder 34, il en possède en réalité 99 😱.


Et il n’y a pas que les équipements électriques : nous abritons chez nous 1 hippopotame de 2, 5 tonnes d’objets en tout genre. Mais le vrai problème, c’est que cela équivaut en réalité à 18 hippopotames. Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille cet article.


Vous en aviez conscience ? Pas moi 😭. Et ça m’a fait un choc, je dirai même un électrochoc qui m’a donné envie de changer mes habitudes.


🟠 Je possède trop de choses ! Ça, je m’en rends compte à chaque déménagement 😬, mais j’ai toujours du mal à me séparer des objets.

Au fil du temps, j’ai pris conscience de plusieurs choses qui m’ont aidée (ne venez pas tout de suite chez moi, c’est encore très encombré, mais j’y travaille : « Rome ne s’est pas faite en un jour » et bien mon désencombrement non plus 😇) :


- Il y a plein d’objets dont je ne me sers pas (il y en a même qui sont restés dans des cartons depuis le précédent déménagement 😬)

- Plus il y a de choses dans une maison plus c’est difficile de faire le ménage (je ne vous demande pas non plus d’avoir juste un lit, une table, une chaise 😁, mais moins y’en a plus c’est facile de passer l’aspirateur !)

- Comme le dit Isabelle Arnould : « Les objets qui nous encombrent physiquement encombrent aussi notre pensée. »


🟡 Qu’est-ce qui sera le plus précieux à la fin de ma vie : ce que j’aurai accumulé ou les souvenirs ? (non je ne souffre pas d’une maladie incurable, mais je pense qu’il est bon de se poser la question de temps en temps)


Bien évidemment, avoir un beau bijou pour mon anniversaire ça me fait toujours plaisir, mais je me rends compte que passer une super après-midi en famille me laisse plus de joies au fond du cœur. 💗


🟢 Penser à long terme me coûte moins cher que penser à court terme.

Nous vivons dans un monde qui marche à mille à l’heure, où tout va trop vite et où on ne pense souvent qu’à l’immédiateté. Un peu d’organisation et de réflexion permettent de moins dépenser :

- Le durable est mieux et à moyen terme moins cher que le jetable (et bien plus bénéfique pour la planète, ne l’oublions pas !)

- Anticiper et planifier les achats, c’est pareil : économiser pour s’acheter un canapé reviendra moins cher que prendre un crédit pour l’avoir tout de suite.


🔵 En tant que consommateur, j’ai une responsabilité :

- Lorsque j’achète un tee-shirt à 5€, il faut bien que je réalise que les personnes qui l’ont fabriqué sont sous-payées, parce que non, ce n’est pas la grande chaine de magasin qui réduit ses marges pour me faire faire de soi-disantes économies.


- Lorsque j’achète des pantalons pas chers pour mes filles ils ne finissent pas l’année… c’est un peu l’équivalent du point précédent, peut-être qu’acheter un peu plus cher de la bonne qualité durerait plus longtemps (c’est à l’étude ici : pour l’instant je l’ai fait pour mes chaussures et ne regrette pas mon choix)


- Longtemps j’ai fait les soldes pour bénéficier de bonnes affaires et je me retrouve avec des placards qui débordent : certes c’était des bonnes affaires, mais en avais-je vraiment besoin ?


- Autrefois il y avait 2 collections de vêtements et maintenant, il y en a plus de 40😱, vous vous rendez-compte ! Et pourquoi ? Parce que les gens achètent, sinon, il n’y en aurait pas tant ! Et lorsqu’on voit le gaspillage (j’en parlerai dans un autre article) c’est carrément choquant 😱.


- Et puis j’ai aussi réalisé un truc : à qui est-ce que je préfère donner mon argent : à des multinationales bourrées de fric ou à des petites entreprises françaises ou producteurs locaux ? Je décide de consommer moins, mais mieux !



b) Les changements à mettre en place


🔴 Je réfléchis à deux fois avant de faire rentrer un objet dans ma maison et je ne peux que vous inciter à lire l’article de la méthode BISOU pour éviter de trop acheter et ainsi faire des économies 😁 !


🟠 Je désencombre. Pour cela, il y a plein de méthodes :

- La méthode fly lady par tranche de 15 minutes

- 3 autres méthodes


🟡 J’arrête la course aux cadeaux toujours plus chers et qui sont vite relégués dans un placard et je favorise les « bons pour » qu’ils soient onéreux (une sortie dans un parc d’attraction, un resto..) ou gratuits : une ballade rien qu’à deux, une après-midi jeux en famille (qu’on peut emprunter à la ludothèque, et non, ce n’est pas que pour les petits 😁)…


🟢 Le durable coûte plus cher, alors j’investis petit à petit, car il fait faire des économies. Je ne prendrai qu’un exemple ici (il y en aura de nombreux autres dans les prochains articles avec preuves à l’appui) : passer aux sopalettes peut vous permettre d’économiser 92€ dès la première année !


🔵 Depuis deux ans j’ai décidé de ne plus acheter de vêtements… ou presque (j’ai dû acheter un pantalon à Noël car j’étais partie qu’avec des jupes 😇 et j’ai acheté une paire de chaussures (les autres ont rendues l’âme) et un pull très chaud (j’avais trop froid 😇)). J’use au max ce que j’ai, je reprise, je mets des coudes aux pulls et je n’en suis pas plus malheureuse et je n’ai pas non plus l’air d’une clocharde (si vous en doutez, regardez mes reel sur instagram🤣🤣).


De plus je fais plus attention à la provenance des choses : j’achète de temps en temps à des producteurs locaux, pour les légumes et fruits j’achète français (OK, il y a eu quelques patates douces et ananas qui n’étaient pas français, mais il faut aussi se faire plaisir 😁, on ne veut pas d’un zéro déchet déprimant !)


2- Mes conseils pour faire des économies tout en commençant une démarche zéro déchet


  • Je trie (je peux ensuite revendre sur vinted ou donner à une association).


  • Je repousse mes achats (pas pour l’alimentaire 😉 sinon, j’aurais déjà perdu tous mes kilos superflus 😇) et je vois si une semaine plus tard j’en ai toujours envie/besoin.


  • Je me fais une liste de « récompenses/réconfort » gratuits pour ne pas céder à l’achat compulsif (moment de relaxation, thé, lecture d’un livre, dessins…).


  • Je fais un maximum de choses moi-même.


  • J’anticipe : pour emprunter, pour ne pas faire trop de stocks mais avoir le temps de calculer exactement ce dont j’ai besoin.


  • Je cherche des idées d’activités gratuites près de chez moi.


  • Je me renseigne sur les conséquences de mes achats sur la planète, les autres êtres humains (je vous assure que ça coupe l’envie d’acheter et de cautionner ainsi toutes ces pratiques).


  • Petit à petit j’investis dans des choses de qualité qui durent, mais uniquement quand j’en ai besoin : je finis d’abord d’user ce que j’ai.


  • Je me répète des phrases comme celle-ci :


Je sais bien que ceci n’est pas un post instagram, mais je serai ravie que vous m’écriviez un commentaire :


1- Ça prouverait que vous avez lu l’article jusqu’au bout et que je ne me fatigue pas pour rien 😇


2- Si vous avez des questions, ou des idées pour d’autres articles, je serai ravie d’y répondre


3- Y’a pas que moi qui ai des idées alors partageons tous les nôtres, c’est ainsi qu’on fera bouger les choses !

62 vues0 commentaire